ECRITURE

Doué de multiples talents, Serge Reggiani est également écrivain. En 1995, à 72 ans, Serge Reggiani a repris son courrier en retard et publie dans "Dernier courrier avant la nuit", une quarantaine de lettres d'une force inouïe, avec une plume remplie de tendresse.
"Dans ce dernier livre, j'ai voulu écrire à des gens morts ou vivants pour leur dire ce que je n'ai jamais osé leur dire. Par pudeur, par timidité. Des gens que j'ai aimés, que j'ai admirés mais j'écris également à certain que je n'aime pas pour leur dire pourquoi."
Au fil des souvenirs surgissent les portraits de Picasso, Cocteau, L.Ventura, R.Schneider, S.Signoret, il adresse à chacun une lettre comme une dette à l'égard de la vie. Et puis, il y a sa femme, Noelle, ses enfants, l'alcool, la vie, la peinture,la mort...
Toutes ces lettres sont écrites avec pudeur,sensibilité et sont remplies de révolte et d'espérance.
 
"Aujourd'hui je reprends la plume. J'achève mon courrier en retard. Je sais: mes correspondants n'habitent plus à l'adresse indiquée. Beaucoup vivent désormais dans ce village où nul facteur ne passe jamais. Peu importe. Je leur écris, et, s'ils pouvaient soudain lire ce courrier, je veux croire qu'il se reconnaîtraient, qu'ils me reconnaîtraient..."
(extrait de la lettre adressée au lecteur)

* La question se pose, en 1990,
* Dernier courrier avant la nuit, en 1995, recueil de lettres écrites à des personnalités qu'il aime ou qu'il admire.